Nos bébés sont de vrais génies!

Retrouvez cet article publié dans les magazines Infobébés et Infocrèche.

Le temps où le bébé n’était considéré que comme un simple « tube digestif » est définitivement révolu ! La recherche sur la psychologie du bébé avance à grands pas et nous révèle chaque jour un peu plus ses incroyables capacités. Retour sur 10 expériences qui nous ont permis de d’éclairer les mystères de ce petit être énigmatique…

  • Bébé est-il capable de distinguer une musique triste d’une musique gaie ?

Nous savons Bébé sensible à la musique. Mais parvient-il, comme nous, à faire la différence entre la tristesse de « Ne me quitte pas » de Jacques Brel et la joie de « Hit the road jack » ? Pour le savoir, une psychologue a mis en place une expérience assez ingénieuse… Elle place devant des bébés âgés de huit mois deux visages : un triste et un joyeux, tout en diffusant en alternance deux musiques : soit une triste, soit une joyeuse. Puis la psychologue observe le temps que chacun des bébés passe à regarder telle ou telle photo, en fonction de la musique diffusée… Et là, surprise ! Les bébés regardent plus longtemps le visage joyeux quand la musique est joyeuse que quand la musique est triste. Les bébés de huit mois semblent donc bel et bien faire la différence entre les deux ambiances. Bingo ! Donc un conseil, en présence de votre loulou, optez plutôt pour une musique joyeuse que pour le dernier tube langoureux de Céline Dion !

  • Bébé préfère-t-il le visage de Pénélope Cruz à celui de l’Oncle Fétide de la Famille Adams ?

Pour le savoir, un psychologue montre à des nouveau-nés de quelques heures une série de paires de photos ; chacune comportant la photo d’une femme soit très belle, soit très quelconque (selon l’avis d’un groupe d’adultes). Résultat : ces petits bouts d’hommes préfèrent regarder le visage de la belle femme que l’autre visage, car le beau visage serait le plus proche du prototype du visage humain ! Ce qui est étonnant est que cette sensibilité innée à la beauté des visages dépasse les frontières. Par exemple : si vous montrez à un chinois le visage de deux européens, celui qu’il choisira comme étant le plus beau est également celui que choisira l’européen ! Toutefois rassurez-vous, pour votre loulou, le visage de sa maman restera toujours le plus beau visage du monde. Eh oui ! La loi du cœur dépasse de loin celle de la « beauté », et c’est tant mieux !

  • Votre bout’chou est-il polyglotte ?

Dans chacune des langues, il existe des contrastes linguistiques difficilement perceptibles. Par exemple : la langue hindi comporte un Da et un da que nous autres européens ne pouvons distinguer. Qu’en est-il pour Bébé ? Pour le savoir, un psychologue regroupe, des adultes et des bébés, européens ou indiens, à qui il fait écouter une suite de sons européens (Ba Da) et indiens (Da da). Les adultes européens font alors facilement la différence entre Ba et Da mais pas entre Da et da. Les bébés européens distinguent eux aussi bien Ba et Da comme les adultes, que Da et da comme leurs petits camarades indiens ! Attention : la sensibilité linguistique de Bébé semble disparaître vers l’âge de dix mois ! Comme nous, il deviendra incapable de discriminer ces subtils contrastes. A présent, vous savez pourquoi il nous est si compliqué en grandissant d’apprendre une seconde langue, alors que nos petits chéris y arrivent si facilement !

  • Votre bébé de cinq mois sait-il compter jusqu’à trois ?

Aussi étonnant que cela puisse être, la réponse est « oui » ! Mais comment les psychologues sont-ils donc parvenus à cette conclusion ? Comme ceci : un psychologue forme deux groupes de bébés de cinq mois auxquels il donne soit deux objets (groupe a), soit trois objets (groupe b), qu’ils doivent tenir dans leur main droite. Le psychologue montre ensuite aux bébés des scènes contenant soit deux objets, soit trois objets. Voici le résultat : les bébés ayant manipulé trois objets s’étonnent de n’en voir que deux sur l’écran, tandis que les bébés n’ayant manipulé que deux objets s’étonnent d’en voir trois ! Votre loulou de cinq mois fait donc bel et bien la différence entre 2 et 3. Non seulement il parvient à mémoriser la quantité d’objets qu’il a manipulé, mais il est également capable de reconnaître cette « quantité » sur une image. Alors, ne vous étonnez plus si Chloé réclame sa troisième compote si vous avez pris l’habitude de lui en donner trois !

  • A quel âge votre loulou reconnaît-il son prénom ?

Pour le savoir, un psychologue fait écouter à un bébé de 4/5 mois son prénom, perdu parmi une suite d’autres prénoms. L’enfant est placé dans une cabine dont chacun des deux côtés est équipé d’une lumière, sous laquelle se trouve un haut-parleur. A chaque fois qu’un prénom est lu (soit par le haut-parleur de droite, soit par celui de gauche), le chercheur note le temps durant lequel le bébé regarde la lumière au-dessus du haut-parleur qui diffuse la voix. Le résultat est formel: le bébé écoute davantage son prénom que les autres prénoms ! C’est donc vers quatre mois et demi que Bébé fait la différence entre Stéphane son prénom et Claude-Henry celui du grand cousin. Mais attention ! Cela ne veut pas forcément dire qu’il sait que c’est son « prénom ». C’est juste que, comme ce son lui est particulièrement familier, il a plus de chances de tourner la tête quand vous le prononcez !

  • Votre bébé se rappelle-t-il des histoires que vous lui avez lues avant sa naissance ?

Laquelle d’entre vous n’a jamais été tentée de lire une histoire à son gros ventre ? Mais une fois avoir quitté son petit nid douillet, votre bout’chou s’en souviendra-t-il ? Pour le savoir, un psychologue demande à une femme enceinte de lire une petite histoire deux fois par jour, pendant le dernier mois de la grossesse. Quelques jours après la naissance, il fait écouter à l’enfant une série d’histoires (dont cette fameuse petite histoire), lui donne une tétine et observe son rythme de succion. On sait que plus l’histoire lue suscitera l’intérêt de Bébé, plus celui-ci va téter fort. Résultat: le rythme de succion de l’enfant s’accroît à l’écoute de l’histoire familière. Bébé se souviendrait donc bel et bien de cette histoire ! Vous êtes enceinte ? N’hésitez pas à lire des histoires à votre ventre ! Depuis son cocon, Bébé vous écoute et garde en mémoire toutes ces jolies histoires que vous lui lisez… Alors à vous de jouer !

  • Pensez-vous être capable de reconnaître votre bébé, quelques heures seulement après sa naissance ?

Quelle maman n’a jamais eu peur qu’à la naissance son bébé soit par mégarde échangé avec un autre ? Si cela est votre cas, cette petite histoire va sans doute vous rassurer… Le principe est simple : un psychologue bande les yeux de jeunes mamans et leur présente à chacune une rangée de trois nouveau-nés (dont le leur). Puis il les invite à toucher le dos de la main de chaque enfant et à préciser lequel des trois est leur bébé. Les résultats sont étonnants ! 8 mamans sur 10 parviennent à identifier leur propre enfant alors qu’ils n’ont été en contact que quelques heures. Et si vous faisiez le test vous-même à l’occasion d’une soirée entre amies ? Bandez-vous les yeux et jouez à reconnaître vos loulous juste à partir de leur odeur ou de la douceur de leur peau !

  • Vous avez dévoré beaucoup de noisettes pendant votre grossesse, votre enfant aura-t-il un faible pour les noisettes ?

Un psychologue propose à des femmes en fin de grossesse de participer à une expérience plutôt originale… Il forme deux groupes: des mamans qui, pendant la fin de la grossesse et l’allaitement, ne boivent que du jus de carotte (groupe a) ou bien que de l’eau (groupe b). Quelques semaines plus tard, le psychologue teste les goûts des bébés : il demande aux mamans de nourrir leur enfant avec des céréales mélangées soit avec du jus de carotte, soit avec de l’eau, et observe leur réaction…Verdict : les bébés exposés au goût de la carotte préfèrent davantage les céréales à la carotte que les autres bébés (ils font moins de grimaces et la quantité de céréales ingérée est supérieure). Si vous êtes enceinte ou en train d’allaiter, n’hésitez pas à consommer régulièrement votre saveur préférée. Ce sera un petit plaisir de plus que vous partagerez avec votre enfant quand il grandira !

  • Qu’est-ce qui attire le plus votre bébé, votre voix ou votre visage ?

Pour le savoir, un psychologue place un bébé de douze mois à l’autre bout d’une fosse recouverte de plexiglas, dispositif créant une impression de vide. L’objectif de Bébé ? Rejoindre sa mère et traverser la fosse. Le psychologue observe que le bébé traverse deux fois plus vite la fosse à l’écoute de la voix de sa maman qu’à la vue de son sourire. Contrairement aux idées reçues, votre précieuse voix attire donc plus votre loulou que votre visage. Toutefois, rien ne vaut le duo de choc : votre voix accompagnant votre plus beau sourire ! Conservez cette petite expérience en tête lorsque vous voudrez que votre petit chéri, à l’aide de ses quatre petits membres, vous rejoigne à l’autre bout de la pièce !

  • A quel âge votre loulou comprend-il que « Maman » c’est vous et pas la cousine germaine ?

Maman, papa, en voilà des mots familiers pour votre bébé ! Depuis sa naissance, il ne cesse de les entendre à tout-va. Mais à quel âge ce petit bout d’homme saura-t-il réellement associer ces mots à leur signification ? Pour y répondre, un psychologue place un bébé de six mois devant deux écrans : l’écran de gauche diffuse des images de sa maman, tandis que l’écran de droite diffuse des images de son papa. Puis une voix neutre dit « papa » ou « maman ». Le psychologue constate que le bébé regarde plus longtemps le parent qui est nommé que celui qui ne l’est pas. Dès six mois votre bout’chou sait donc qui est sa « maman » et qui est son « papa ». D’ailleurs pour lui aucune confusion : les parents des autres enfants ne sont pas des papa ou des maman !

Vous l’aurez compris, ces quatre kilos d’amour, de glouglous et de babillages ne cessent de nous surprendre de par leurs étonnantes capacités. Ils sont de véritables petits êtres que la nature a bien équipés afin qu’ils puissent s’épanouir dans notre monde. Alors, ne les sous-estimons pas, et… gare aux idées reçues !

Sources et auteurs : Badenoch, Beauchamp, Bronner, Brown, Butterworth, Ciccotti, De Casper, Eidelman, Féron, Gentaz, Jagnow, Jusczyk, Kaitz, Lalonde, Lapidot, Mandel, Mennella, Nawrot, Parsons, Pisoni, Samuels, Slater, Spence, Streri, Striano, Tincoff, Vaish, Von Der Schulenburg, Werker.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :