Bébé et moi, une communication extraordinaire !

Retrouvez cet article publié dans les magazines Infobébés et Infocrèche.

Bébé est un as de la communication. Mais attention, pour lui permettre de peaufiner son art et lui assurer une vie pleines de rencontres et d’échanges, vous avez dès aujourd’hui votre mot à (lui) dire. Au travail !

Dès ses premiers mois, nous mettons en place avec notre enfant une manière de converser unique qui construira notre histoire à tous les deux. L’utilisation que nous faisons de notre visage, de notre regard, de notre voix, ou encore de nos mains, constitue le premier contact de notre bébé avec le monde humain. Et oui, ce petit bout d’homme ou de femme vient au monde avec un pouvoir fabuleux, celui d’être attiré par les contacts humains et de les provoquer ! Toutefois, ses capacités à entrer en relation avec son entourage sont encore « immatures ». Ainsi, au fur et à mesure du développement de certaines de ses facultés – son sourire, son regard… -, vos échanges vont profondément s’intensifier.

  • Le parler bébé, c’est tout bon !

Chacune d’entre nous se comporte de manière intuitive et spontanée avec son bébé. Que nous en ayons conscience ou non, notre manière de faire est très particulière. Exemple : pour parler à Bébé, nous avons toutes tendance à employer un timbre de voix plus élevé, à simplifier notre vocabulaire, à schématiser nos phrases, à produire des sons sans signification, à exagérer nos expressions. Plus frappant : non seulement cette façon de communiquer avec notre enfant est totalement naturelle, mais elle se révèle également universelle ! Tiens, juste pour vous divertir, adressez-vous à intervalles réguliers et rapides à votre conjoint puis à votre enfant, puis à votre conjoint, puis à votre enfant. Vous vous amuserez de voir à quel point votre manière de parler varie d’un interlocuteur à l’autre !

À savoir : du fait de la sensibilisation précoce de Bébé à la mélodie de votre langue, des psychologues ont montré que, dès l’âge de huit mois, ses babillages seront différents de ceux d’un petit américain ou d’un petit chinois…

  • Son premier sourire

Comme le regard, le sourire de Bébé va rapidement évoluer pour devenir le vrai sourire social que nous utilisons tous au quotidien avec notre sœur, notre conjoint, nos collègues. En fait, la forme de ce sourire ne change pas au cours de notre développement. Seul ce qui le déclenche va évoluer ! « C’est drôle mais j’ai la sensation que, dès sa naissance, ma petite Mathilda me souriait ! C’était un petit sourire mignon, très craquant, proche de celui de sa maman. J’en ai fais des jolies photos ! » témoigne Livio, papa de Mathilda, 9 mois. En réalité, contrairement à ce que l’on pourrait penser, les premiers sourires du bébé ne sont que le résultat d’excitations internes telles que la faim ou le sommeil, un genre de sourire « réflexe ». Mais c’est justement parce que vous qualifiez ce mouvement des lèvres de sourire, et donc que vous lui souriez en retour, que celui-ci va devenir un véritable sourire intentionnel et relationnel. C’est alors qu’apparaît ce fameux sourire « social » tant attendu par les parents, environ vers son troisième mois.

  • Vous êtes un outil d’éveil fabuleux !

Entre adultes comme entre enfants, toute communication constitue un aller-retour, l’attitude de l’un influençant celle de l’autre et vice versa. La preuve, vous ne vous adresserez pas de la même manière à votre patron s’il semble détendu que s’il semble en colère. Son attitude va modifier votre propre attitude. Nous passons en réalité nos journées à adapter notre comportement à notre interlocuteur, de manière plus ou moins consciente. Et bien, c’est exactement pareil en vous et votre enfant, et ce quelque soit son âge ! Maman d’Alix, 26 mois, Karine raconte : « Au début, lorsque je déposais Alix, mon fils de 7 mois à la crèche, il m’arrivait de verser quelques larmes. C’est bizarre mais à ces moments-là, j’avais la sensation que ma tristesse « déteignait » sur lui. Je trouvais qu’il manquait d’entrain par rapport à d’habitude. Puis j’ai réussi à prendre sur moi, je fus plus sereine et du coup j’ai eu l’impression que mon fils aussi ». Soucieuse et inquiète lorsque Bébé pleure, vous modifiez involontairement l’expression de votre visage, vous esquissez une moue perplexe, vous vous pincez les lèvres, vous froncez les sourcils. Et cela va forcément agir sur son propre comportement, peut-être même entretenir ses pleurs. Comme l’ont prouvé d’innombrables études, votre enfant est particulièrement sensible à l’expression de votre visage.


  • Quand Maman me donne confiance!

On appelle ça la « falaise visuelle » : un bébé de douze mois est placé sur une table en verre qui le sépare de sa mère, et dont la transparence crée une illusion de vide. Les résultats montrent que les enfants dont la mère sourit franchissent cette falaise sans hésiter… Tandis que ceux dont la mère a un visage effrayé ne s’y aventurent pas ! Conservez cette petite histoire en tête et imaginez le nombre de fois ou vous pourrez aider votre bout’chou, d’un simple regard, d’une simple mimique, à surmonter un nouveau challenge !

  • Des jeux pour le stimuler davantage !

« J’adore jouer au « coucou » avec mon petit Jean. J’ai l’impression qu’il s’amuse autant que moi ! Quand nous partageons ce moment, je me dis que les autres me prennent sûrement pour une maman complètement gaga. Ce sont à chaque fois de grands moments de plaisir que nous passons tous les deux » confie Colette, maman d’un petit Jean de 8 mois. Effectivement, le fameux « jeu du coucou » permet d’éveiller votre enfant, d’entrer facilement en contact avec lui et bien entendu… de procurer à vous deux beaucoup de plaisir !

Cet épisode, qui consiste en une succession de disparitions et de réapparitions du visage, est le jeu préféré des enfants à travers le monde, et ce depuis toujours ! Même chose avec les bisous de Diane sur le ventre de Yannick, 8 mois: « Quand je le change, j’en profite toujours pour lui faire des « prouts » sur son ventre avec ma bouche. ça le fait tellement rire !« . Et oui, votre enfant apprécie particulièrement d’être stimulé, éveillé, cette stimulation pouvant être sensorielle (lui chatouiller le bout des pieds avec un plumeau) ou intellectuelle (lui montrer une boule bleue au sein d’un ensemble de boules rouges). De même, pour susciter davantage son intérêt quand vous lui parlez, n’hésitez pas à accompagner votre langage de petits épisodes d’éveils : lui embrasser le bout des doigts ou lui caresser la plante des pieds. Il n’en sera que plus éveillé et satisfait !

  • Mais à bonne distance…

Seul frein à ces échanges, l’obligation de respecter la « distance intime ». Kesako ? Prenons pour exemple une situation que nous connaissons toutes : imaginez-vous dans le métro ou dans le train, un jour de grève. Le nombre important de personnes au mètre carré vous contraint de vous coller à des personnes que vous ne connaissez pas, ce qui est très gênant. Ainsi, pour diminuer votre malaise, vous tentez de ne pas vous retrouver visage contre visage avec une personne inconnue. Chacun de nous a effectivement besoin d’un espace personnel, une sorte de bulle psychologique située autour de notre corps, une distance intime, qui une fois empiétée par quelqu’un, nous rend particulièrement mal à l’aise. Cette bulle qui est d’environ 60 cm varie selon les cultures. Qu’en est-il pour Bébé ? « Et maintenant… l’attaque de bisous ! Miam miam ! » lance avec enthousiasme Anne-Claire à sa petite fille de 5 mois. Mais au moment où sa bouche en coeur se rapproche et se pose soudainement sur les joues de sa petite Marie-Bénédicte, cette dernière écarquille les yeux, lève ses sourcils, entrouvre sa bouche, émet un petit son aigu, et bouge énergiquement ses deux petites mains. De nombreux psychologues se sont intéressés à cette réaction : ces manifestations sembleraient traduire davantage un effet de surprise qu’une réaction de plaisir. Et oui, contrairement aux idées reçues, les bébés n’aiment pas plus que nous que l’on empiète leur espace de cette manière, et peuvent ressentir cette approche un peu brutale comme une agression ! Toutefois, bien entendu, cette réaction dépend également de votre enfant et de vos habitudes de jeu à tous les deux…

Notre conseil : habituez d’abord votre bébé à voir s’approcher puis s’écarter votre visage en douceur avant de vous laisser tenter par une « attaque de bisous » ou par le fameux « je vais te manger le bout du nez » !

Voilà, vous l’avez compris, votre rôle est immense et passionnant pour mener votre enfant sur les chemins de l’éveil. Alors, ouvrez l’oeil, affinez vos sourires, travaillez vos mimiques, inventez des mots doux, chantez, riez… Ce seront autant d’atouts transmis à Bébé, pour le meilleur et pour le rire !

Un commentaire sur “Bébé et moi, une communication extraordinaire !

Ajouter un commentaire

  1. Pour les parents qui souhaiteraient se former à la Langue des Signes Bébé, il est aussi possible de prendre des cours particuliers en ligne: le site internet http://www.par-le-signe.fr propose des formations thématiques, à adapter aux besoins de votre enfant et votre quotidien de parent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :