Contactez-moi !

Je reste ouverte à des nouvelles propositions d’échanges et de collaborations, en France comme à l’étranger.

heloise.junier@gmail.com

Résultat de recherche d'images pour "bébé ordinateur"

28 commentaires sur “Contactez-moi !

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour, Un clin d’oeil ! En re-faisant la littérature sur les troubles spécifiques des apprentissages, je suis tombé sur vos articles. Je suis pédiatre, intéressé (entre autres) à ce domaine depuis des années. Cela m’a fait plaisir de trouver une « homonyme » intéressée au même sujet. Ceci dit, j’aime bien votre avis de prudence avec le surdiagnostic des Dys (toujours se méfier des modes en médecine).
    Meilleurs messages
    Laurent Junier

    1. Effectivement, quel curieux hasard! Cela nous fait donc deux points communs: le nom de Junier et un vif intérêt pour la question des apprentissages.

      Bonne continuation à vous, et qui sait peut-être nous croiserons-nous sur le chemin des dys!

      Cordialement,

      Héloïse Junier

  2. Bonjour,

    Je tiens à vous signaler que votre parcours m’a semblé vraiment très intéressant ! Je suis moi-même en fin de formation de psychologie (Master 2 de psychologie clinique) et possède un site  »Etudes de psychologie », dans mon dernier article sur les CV, j’ai mis un lien vers le votre que je trouve très bien fait. J’espère que cela ne vous dérange pas.

    A bientôt.

    Site : http://etudepsychologie.com/

    1. Bonjour,

      Je vous remercie pour vos encouragements ! Bien entendu, cela ne me dérange pas. Je serais enchantée que mon cv puisse être utile à l’un de nos homologues. J’en ai profité pour visiter votre blog, très pertinent.

      A bientôt !

      Héloïse

      1. Pourquoi pas. Ce serait avec plaisir. Là j’attaque une semaine de congés. Je vous invite dans ce cas à me recontacter directement sur mon mail à mon retour, début janvier. J’essaierai de trouver le temps de répondre à vos quelques questions. Bonnes fêtes à vous ! Héloïse

  3. Bonjour Madame Junier,
    je termine ma licence de psychologie, et j’aimerai devenir moi même sexologue.
    Me permettez vous de vous joindre afin de discuter d’un parcours possible?

    Cordialement.
    Agathe

    1. Bonjour Agathe,
      C’est avec plaisir que je vous aurais aiguillée dans votre parcours. Malheureusement, n’étant pas sexologue moi-même, je ne sais trop quels conseils je pourrais vous donner. Le mieux est que vous contactiez directement des sexologues en exercice ou encore les universités ou écoles qui proposent cette formation. Désolée de ne pas pouvoir vous aider davantage. Bon courage. Héloïse

  4. J’aime cette pluralité d’approche, où la richesse clinique se nourrit de l’écriture et du vécu et inversement!…. Enfin, je me reconnais dans ma profession; oui, il est bon de multiplier nos savoirs et de mettre en lien toutes nos expériences, personnelles et professionnelles, sans perdre notre bienveillance ni notre neutralité….Bravo à ce bain de jouvence venu de la nouvelle génération, merci Héloïse!!

  5. Bonjour,

    comment avez-vous fais pour obtenir votre carte de presse ?
    Je suis étudiante en psychologie en M1 et pouvoir faire ce que vous faites me plairait énormément, je ne sais toutefois pas comment y parvenir.

    Merci,

    tara .

    1. Bonjour, vous n’avez pas besoin de carte de presse pour exercer une activité de journaliste. Par ailleurs, l’obtention de la carte de presse dépend du montant de vos publications sur un ensemble de trois mois consécutifs. Vous retrouverez tous les critères sur le site de la CCIJP (Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels) : http://www.ccijp.net/

      Chaleureusement,

      Héloïse

  6. Bonjour,
    Votre vison de la profession est très réaliste.
    Moi même psychologue clinicienne spécialisée en gériatrie, je n ai pu exercer. En effet, à la fin de mes études je devais rapidement trouver un emploi pour assurer ma survie. De ce fait, prise dans le tourbillon de la dépendance et la réalité financière (loyer, factures..) je me suis éloignée. J’ai donc exercé dans le commerce auprès du particulier, de l entreprise, dans le domaine de la formation. Bref dans le domaine financier.
    Après une période de bilan, j’ai fait une tentative de retour dans mon métier d’origine. Là encore le shèma est le même : peu d’offres, emplois précaires.. bref situation galère.
    C’est dommage car le métier de psychologue est un beau métier : humaniste, promouvoir la bientraitance, le respect, les valeurs, l’accompagnemnent, le don, le soutien… métier trop humaniste sans doute dans une société qui l’est de moins en moins.
    J’espèren en tout cas avoir un jour le plaisir de pouvoir apporter ma modeste contribution à notre société individualiste…
    Nancy.

  7. Bonjour Héloise,
    Merci pour vos articles toujours très pertinents.
    Je me permets de vous contacter pour avoir votre avis de « psychologue exerçant en crèche »;) Il se trouve que j’ai un entretien la semaine prochaine pour intervenir en tant que psy quelques heures en crèche et je tente de me préparer aux éventuelles questions que la directrice (ainsi que la psy en poste, également présente à l’entretien) pourraient me poser?
    Je me questionne surtout sur le positionnement du psy (par rapport à la directrice, qui est en position hiérarchique? au reste de l’équipe? tout en préservant le secret professionnel?)
    Auriez-vous quelques conseils ou pistes à me donner?
    Merci et bravo encore pour ce que vous faites cela m’inspire beaucoup dans mon travail.
    Mélissa

    1. Bonjour Mélissa,
      Il m’est difficile d’aborder l’ensemble de ces points ici, sur le blog. Je vous conseille de bien connaître la composition des équipes, leur formation, dans un premier temps. Sans doute la directrice va-t-elle vous demander comment vous voyez votre rôle en crèche, auprès des équipes, des enfants et des parents. Les équipes apprécient généralement quand le ou la psychologue est accessible et bienveillante. Qu’elle ne jargonne pas et qu’elle propose des pistes d’intervention concrètes à appliquer sur le terrain.
      N’hésitez pas à lire mon article sur la question, peut-être celui-ci vous sera utile : https://heloisejunier.com/2012/11/21/psychologue-en-creche-comment-trouver-sa-place/
      Vous me tenez au courant ?
      Bon courage à vous !

  8. Bonjour,
    Ayant assister à votre formation sur la bientraitance envers les enfants et les adultes; je ne suis pas certaine d’avoir bien compris l’exercice de respiration; Est ce qu’il serait possible que vous me le réexpliquiez, s’il vous plait.
    Merci par avance
    Aurélie auxiliaire à la mairie de Paris

  9. Bonjour Héloïse, je ne sais pas si vous vous souvenez de moi. Nous nous sommes rencontré il y a 4 ans à la crèche municipale de Carrières sur Seine. Je viens de lire votre article sur les pros de la petite enfance « Il mange si peu… ». Je me questionne à propos d’une petite fille qui va avoir un an dans quelque jours et qui mange très peu depuis sa naissance. Elle peut manger à minuit, et remanger qu’à 13h mais qu’une petite moitié de repas et sans grand appétit. je sais qu’un enfant ne se laisse pas mourir de faim, et que s’il mange peu à la crèche, il compensera à la maison ou inversement. Mais ce n’est pas le cas de cette petite fille, et c’est depuis toujours comme cela. Est ce juste une inquiétude d’adulte ou y a-t-il vraiment quelque chose à travailler avec cette petite fille pour améliorer ses repas?
    Merci

    1. Bonjour Éloïse,
      Oui, je me souviens de toi (je me permets d’ailleurs de te tutoyer) ! J’espère que tu vas bien, ainsi que toute l’équipe de Carrières.
      Il m’est difficile de répondre à ta question sans avoir rencontré cette petite fille, ni ses parents. De manière générale, lorsqu’un enfant mange peu, l’un des critères les plus importants reste la courbe de poids. Si celle-ci est harmonieuse (pas de cassure), c’est plutôt rassurant. Peut-être s’agit-il d’un enfant qui a un petit appétit, communément appelé les « picky eaters ». Le mieux serait de demander au psychologue et au médecin de crèche de procéder à une observation croisée, l’alimentation étant à mi-chemin entre le somatique et le psychologique, sur la base de l’observation de l’équipe et des parents. Bon courage à toi !
      A bientôt,
      Héloïse

  10. bonjour je suis interesser pour mettre en place une conférence à destination de pro terrain d’EAJE

    merci de votre retour

  11. Bonjour,
    Une des élèves que je tutor m’a donné une photocopie d’ un extrait de votre article. Malheureusement son prof ne veut pas lui dire dans quel livre il a trouvé votre article. Ce devrait être un livre pour des élèves de seconde de lycée. Sauriez-vous dans quel livre de français il a été publié? Je suis à New York et j’enseigne le français. J’aurais aimez que tous mes élèves puissent avoir accès au livre. Merci de m’aider, Isabelle Lapin

  12. Bonjour Héloïse!
    Etudiante en dernière année pour devenir EJE je suis très intéressée par votre travail. J’écris mon mémoire sur l’apprentissage du langage chez le jeune enfant et l’influence que peut exercer (le discours de) l’adulte sur ce dernier. Sauriez vous me guider sur ce thème (notamment peut être sur le développement du cerveau du jeune enfant)?
    Un grand merci à vous!

    Vous pourrez me répondre par mail (flesciellour@hotmail.fr), se serait plus facile pour moi.
    Floriane L.
    PS: vous étiez venu en JP dans la structure où j’effectue mon stage, très intéressant! Je pense d’ailleurs que mon idée de sujet part de cette journée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :